Mon assurance

Assurances responsabilité civile, casco partielle ou casco complète. Quelle assurance est obligatoire? Quelle couverture d'assurance doit-on choisir Quels risques sont assurés?

De quelle(s) assurance(s) ai-je besoin? 

L’assurance de responsabilité civile est obligatoire. Sans assurance de responsabilité civile, pas de plaque d’immatriculation!

Je dois envisager de prendre une assurance casco, si j’ai absolument besoin de mon véhicule pour me rendre à mon travail mais que je ne dispose pas des moyens financiers suffisants pour le remplacer rapidement après un accident.

Une assurance occupants peut être utile pour pallier tous les cas non couverts et bénéficier d’un soutien rapide après un accident.

Les conductrices et les conducteurs ayant atteint le niveau minimal sur l’échelle de bonus devraient envisager la possibilité de contracter une assurance bonus.


Système de bonus-malus

Dans l’exemple illustré, les primes réduites correspondent à une baisse d’un degré supplémentaire sur l’échelle de bonus par année sans sinistres. Les primes sont majorées de trois degrés par sinistre.

Selon le calcul effectué sur la plateforme comparative «comparis.ch», la majoration de la prime consécutive à un sinistre engendre, dans le pire des cas, une hausse effective maximale de 67 % du prix initial.

Un exemple: un automobiliste qui provoque un accident alors qu’il dispose d’un bonus de 30 pour cent (prime annuelle RC 300 francs suisses), subit un rehaussement de son bonus fixé à 50 %, portant désormais à 500 francs suisses le montant de la prime annuelle dont il doit s’acquitter.

Une telle augmentation des coûts démontre l’utilité de procéder systématiquement à une comparaison sérieuse des prix et des prestations proposés par les différents assureurs de voitures. Le degré de bonus a une influence déterminante sur le montant de la prime.


Recours

Dans les cas suivants, un accident peut entraîner des conséquences très désagréables au niveau de l’assurance:

1. Conduire en état d’ivresse (peu importe que le taux d’alcoolémie soit de 0,2 ou de 1,3 pour mille)

2. Conduire sous l’effet de drogues ou de médicaments

3. Prendre sciemment des risques, comme doubler de manière dangereuse, griller un feu rouge ou rouler trop vite.

 

Ces infractions sont considérées comme des négligences graves. Depuis l’entrée en vigueur du paquet «Via Sicura», la compagnie d’assurances est légalement tenue de faire valoir son droit de recours (art. 65, al. 3 LCR et art. 90, al. 4 LCR).

Le montant du recours (somme demandée par l’assurance) dépend du degré de culpabilité, de la fortune ou du revenu du responsable. Il peut être très élevé.

Tipp
Une possibilité de faire des économies: les plateformes «comparis.ch» ou «bonus.ch» permettent de comparer le montant des primes fixées par les principaux assureurs de voitures en Suisse.