Médicaments

L’aptitude à conduire et la capacité de réaction des conducteurs peuvent être entravées par la prise de médicaments usuels et délivrés sans ordonnance comme les analgésiques, les antigrippaux, les fébrifuges, les somnifères et les calmants. La combinaison de plusieurs de ces remèdes peut, par exemple, considérablement allonger la distance d‘arrêt parcourue par un véhicule en cas de freinage.

Source: zerotracas.com

Toute personne prenant des médicaments est obligée par la loi de s’informer sur les éventuelles conséquences de ces remèdes et sur le risque qu’ils peuvent représenter pour la conduite d'un véhicule. Il faut être particulièrement vigilant lors de la prise simultanée de plusieurs médicaments. Il est préférable de demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

Sans ordonnance ne signifie pas sans risques!